• Tamoxifen Citrate 100 pc(s)  [10mg/comprimé]

Tamoxifene (NOLVADEX)


Le souci dans l’utilisation de stéroïdes anabolisants est la suppression de production de testostérone naturelle qui en résulte. Durant un cycle de stéroïdes anabolisants lui-même, cette suppression est inévitable et n’est pas nécessairement un problème. Cependant, une suppression étendue en post-cycle résulte en perte de gains et peut résulter en effets secondaires indésirables comme la dépression et la perte de la libido. En revanche, lorsque la reprise de la production de testostérone naturelle est rapide, les effets indésirables sur l’humeur ou la libido peuvent être réduits ou éradiqués, et la rétention de gains peut être excellente. La thérapie de post-cycle avec le Nolvadex a été introduite spécifiquement pour permettre une reprise plus rapide.

Pour comprendre comment le Nolvadex peut accélérer la reprise, il est important de comprendre comment l’inhibition se produit, et comment elle peut être inversée par un modulateur sélectif des récepteurs aux oestrogènes (SERM) comme le Nolvadex.

La production de testostérone est régulée dans un processus en chaine. Les testicules produisent de la testostérone en fonction de la quantité de LH que la glande pituitaire produit. La glande pituitaire produit de la LH en fonction de la quantité de LHRH que l’hypothalamus produit, ainsi que d’autres facteurs. Et l’hypothalamus produit de la LHRH selon la quantité courante d’oestrogène et d’androgène dans le sang, ainsi que d’autres facteurs.

En dehors des cycles, l’oestradiol va typiquement être l’oestrogène le plus important dans ce processus et la testostérone l’androgène le plus important, mais dans un cycle de stéroïdes anabolisants, l’androgène peut être n’importe quel stéroïde anabolisant.

Pour le moment, nous allons supposer que chez un individu, le ratio entre la testostérone et l’oestradiol est fixe. Cela est approximativement vrai parce que l’oestradiol est dérivé de la testostérone. Lorsqu’on regarde les choses sous cet angle, nous supposerons que lorsque le taux de testostérone augmente ou chute, l’oestradiol augmentera ou chutera également.

Dans les conditions normales – lorsqu’on n’utilise pas de stéroïdes anabolisants et en étant en bonne santé – ce processus résulte en un équilibre où la testostérone et l’oestradiol reste dans la fourchette normale. Si brièvement, leurs taux allaient relativement en augmentant pour l’individu, la production de LHRH et de LH diminuerait, ce qui réduirait la production de testostérone et normaliserait les concentrations

C’est également le cas si le taux d’oestradiol est bas – ou plus précisément si l’activité au niveau du récepteur d’oestrogène est faible – l’hypothalamus va produire plus de LHRH en réponse. Cela donnera plus de LH, et plus de testostérone.

Que se passe-t-il dans un cycle de stéroïdes anabolisants? Ici, l’hypothalamus va toujours percevoir une concentration anormalement élevée d’androgène et peut également ressentir une concentration anormalement élevée en oestrogènes. Aussi, il cesse la production de LH, cessant également la production de testostérone.

Encore, cela va inévitablement se produire, et en lui-même, cela ne devrait pas être un problème.

Mais qu’en est-il du post-cycle? Après que les niveaux d’androgène injectés et administrés oralement aient chuté, la production de LH ne devrait-elle pas reprendre immédiatement? L’inhibition androgénique aurait cessé.

Malheureusement, cela ne se produira pas souvent. Comme mentionné plus tôt, en plus des concentrations courantes en androgène et en oestrogène, il y a d’autres facteurs impliqués dans la régulation de la production de LHRH et de LH. Les concentrations en androgènes et en oestrogènes des semaines précédentes sont tout aussi importantes. Après l’exposition qu’implique un cycle de stéroïdes, le retour à la normale des taux d’androgènes et d’oestrogènes peut ne pas être assez pour que la production de LH reprenne, même si les taux d’oestradiol sont normaux.

VOILÀ MAINTENANT – ENFIN ! – OÙ LE NOVALDEX INTERVIENT

En occupant le site de liaison des récepteurs d’oestrogènes d’une cellule sans les activer, le Nolvadex empêche ces récepteurs d’être activés par l’oestradiol. Par la suite, la cellule « pense » que les taux d’oestradiol sont très faibles et elle réagit en conséquence.

Quant à l’hypothalamus, il produit ensuite plus de LHRH en réponse à la faiblesse apparente de la quantité d’oestrogènes. Cela stimule la glande pituitaire pour produire de la LH, qui à son tour stimule les testicules pour restaurer la production de testostérone.

IL EXISTE PLUSIEURS PROTOCOLES DE DOSAGE PROUVÉS EN POST-CYCLE POUR LE NOLVADEX

Tous les bons protocoles utilisent d’abord une dose plus élevée, et puis ensuite une dose continue de 20 mg/jour. Ceci est justifié par le fait que lorsqu’on prend le médicament, la quantité présente dans le système n’est pas seulement la quantité prise mais aussi un cumul de la dose équivalente à 6 jours précédents. Au début de l’administration où l’accumulation n’est pas encore présente, l’efficacité ne le sera pas non plus à moins que ceci ne soit pris en compte. Si cela n’est pas pris en compte, cela prendra des semaines aux taux pour s’accumuler.

Une méthode de correction à ceci consiste à prendre un total de 120 mg le premier jour, soit 3 doses de 40 mg. Ceci ramène rapidement les taux à environ ceux qui se seraient produits avec un dosage de 20 mg/jour. Après cela, le dosage est le standard de 20 mg/jour.

Une autre méthode pour obtenir rapidement les quantités convenables consiste à doser double pendant une période limitée. Je recommande cela seulement sur 4 jours, vu que c’est tout ce qui est nécessaire, bien que beaucoup d’auteurs recommandent de le faire pendant 2 semaines. (Cependant ceci dépasse les taux qui résultent de la prise continuelle à 20 mg/jour).

Le dosage devrait continuer jusqu’à ce qu’on soit sûr que la production de testostérone naturelle a été complètement restaurée. Cela est raisonnable pour un programme d’utilisation sur 30 jours, mais on pourrait avoir besoin de plus ou moins.

Vous devriez vous rendre compte que prendre plus de Nolvadex que mentionné plus haut ne donne pas de meilleurs résultats. Il n’y a absolument aucune raison d’utiliser plus que je l’ai recommandé. En faisant cela, vous ne ferez qu’empirer les effets secondaires.

Les effets secondaires même à un dosage correct peuvent inclure des troubles de la vision et une diminution de la libido. Si vous ressentez des troubles de la vision, vous devriez cesser l’utilisation de Nolvadex immédiatement et choisir plutôt un anti-aromatase comme l’Arimidex ou le létrozole.

S’il y a diminution de la libido, le problème n’est que temporaire. Plus tard, le Clomid pourra être essayé en tant que SERM (Selective Estrogen Receptor Modulator) de choix, parce qu’il peut être plus favorable dans ce cas précis.

Généralement, il n’y a aucune raison de combiner les SERM: par exemple, généralement le Clomid ou le Nolvadex devrait être utilisé comme l’unique SERM, plutôt qu’en combinaison l’un avec l’autre. Cependant, dans certains cas difficiles, il peut être avantageux d’utiliser le Clomid et le Nolvadex en même temps mais chacun à demi-dose. Au niveau de l’hypothalamus, il n’y a probablement aucune différence entre le Clomid seul, le Nolvadex seul ou les deux à la fois en demi-dose chacun, par contre, au niveau de la glande pituitaire le Clomid et le Nolvadex agissent de manière opposée, ainsi, la combinaison est différente.

Avant l’avènement des anti-aromatases abordables, le Nolvadex était aussi populaire en tant qu’agent anti-gynécomastie. Aujourd’hui, il est préférable d’utiliser un anti-aromatase en prévention, mais si les symptômes de gynécomastie surviennent pendant un cycle, un traitement immédiat avec le Nolvadex peut être utile. Le dosage lors de cette utilisation est semblable avec le dosage en post-cycle.

Donnez votre avis

Attention : le HTML n’est pas transcrit !
    Mauvais           Bon
Captcha

Tamoxifen Citrate 100 pc(s) [10mg/comprimé]

  • Fabricant : GENESIS (Singapore)
  • Référence : Tamoxifen Citrate 100 pc(s) [10mg/comprimé]
  • Disponibilité : Disponible
  • 29,00€

  • Prix hors taxes : 29,00€